L'article a été ajouté au panier

histoire

NORDICA: 75 ANS D’INNOVATION

Depuis plus de 70 ans, Nordica laisse sa marque dans l’univers du ski.

1939
Ayant déjà l’expérience du commerce des cuirs, les frères Adriano et Oddone Vaccari démarrent une entreprise de chaussures et bottes à Montebelluna, en Italie. Ils la baptisent « Nordica ».

1950
Nordica crée une approche de R. et D. axée sur les athlètes. Le coureur italien Zeno Colò, gagnant de médailles d’or en descente et en slalom géant à Aspen, au Colorado, prête son nom à la botte de ski en cuir « Zeno Colò Olympic » de Nordica.

1963
Le système de serrage à boucles, conçu en Autriche, est adopté pour la première fois en Italie par Nordica. Mais cette année‑là, la grande innovation en ski est la botte entièrement faite de polyuréthane, employant des moules distincts pour le pied droit et le gauche.

1966
Nordica lance la première botte de ski en plastique moulé par injection rapide.

1967
La légendaire botte jaune Astral Slalom fait son entrée. Nordica vend 400 000 paires de ce modèle surnommé la « banane », qui devient la référence des bottes de ski modernes.

1974
Nordica établit sa première filiale aux États-Unis. D’autres suivront en Autriche, au Japon, en Suisse, en France et en Allemagne. À cette époque, l’entreprise assure 30 % de la production mondiale.

1984
Des paparazzis croquent la princesse Diana chaussée de bottes Nordica à Lech, en Autriche. Dix ans plus tard, le pape Jean-Paul II s’éclipse du Vatican et vit une toute nouvelle expérience spirituelle.

1988
Le légendaire skieur suisse Pirmin Zurbriggen remporte l’or et le bronze aux Jeux olympiques de Calgary. Zurbriggen est au sommet d’une carrière qui lui vaudra quatre titres de champion de la Coupe du monde et neuf médailles aux Championnats du monde.

1992
À Val-d’Isère, en France, Kjetil André Aamodt gagne la première de ses sept médailles olympiques — l’or en super-G — avec aux pieds des bottes Nordica Grand Prix. Le Norvégien Finn Jagge remporte le slalom masculin, chaussé des mêmes bottes Grand Prix.

1999
La R. et D. réputée de Nordica engendre le modèle Dobermann, une botte qui établira la norme en matière de performance pure pour les dix années à venir.

2000
Les skis Nordica, naissant des cendres de Kastle, arrivent sur le marché.

2002
À Salt Lake City, en Utah, Nordica domine les Olympiques. Aamodt s’empare de deux médailles d’or — en super-G et en combiné — avec aux pieds des bottes et des skis Dobermann, tandis que Bode Miller fait une percée de son côté — remportant l’argent en slalom géant et en combiné, également chaussé de bottes Dobermann.

2010
Les bottes et les skis Dobermann dominent encore les Jeux olympiques : Giuliano Razzoli entre au panthéon des champions de Nordica avec une victoire en slalom masculin. Le Suédois André Myhrer récolte le bronze dans cette même épreuve.

2011
Avec des skis et des bottes Ace of Spades de Nordica, Alex Schlopy remporte à quelques semaines d’intervalle le Big Air aux X-Games et la toute première compétition de slopestyle aux Championnats du monde de la FIS.

2012
Nordica présente Transfire, une toute nouvelle gamme de skis et de bottes Nordica, visant à procurer au skieur moyen une technologie moderne qui améliorera sa technique. La même année, le ski Transfire 78 Ti EVO CT reçoit une nomination aux prix ISPO 2012.


2013
La nouvelle botte Hell & Back H1 de Nordica remporte un prix ISPO 2013 dans la catégorie des bottes de ski alpin. 


2014
Grâce aux résultats remarquables de ses athlètes pendant la saison de course à ski 2013-2014 — en particulier Felix Neureuther, qui a prolongé son entente avec Nordica pour quatre autres saisons — Nordica prend encore une fois la première place au palmarès des marques dans la catégorie du slalom masculin.

Nordica
View Also
Become a Nordican
and connect with us