L'article a été ajouté au panier

histoire

DU CALME! À ALTA BADIA, ON LAISSE LA VITESSE AUX SKIEURS DE LA COUPE DU MONDE

Lorsque le soleil descend sur Alta Badia, en Italie, ses sommets s’habillent d’un rose brumeux, engourdi. Cette couleur a un effet paralysant sur les villageois du coin, qui s’arrêtent net sur les pavés des piazzas. Ils la fixent comme ils fixeraient une

Ces images charmantes font partie d’une expérience de ski relaxante à Alta Badia, un réseau de domaines skiables interreliés dans le massif italien des Dolomites, aussi appelé Sud Tyrol, non loin de la frontière autrichienne. Chez les Nord-Américains, Alta Badia (mettez bien l’accent sur le « i » de Badiiia) est célèbre pour l’épreuve de slalom géant de la Coupe du monde sur la Gran Risa. Cette saison, la course a lieu le 21 décembre 2014.

Mais on peut apprécier Alta Badia pour une autre raison. Ses stations de ski—Corvara, Colfosco, La Villa, San Cassiano et Pedraces—font partie de la légendaire Sella Ronda.

La Sella est un énorme groupe de rochers disposés en ovale au milieu des Dolomites. C’est ce qu’on appelle un massif, ou comme le disent les Italiens, massiccio. Elle ressemble un peu à Ayers Rock en Australie, mais elle est plus accidentée et entourée de la neige et de la glace de l’hiver italien. Au pied de la Sella, on voit des pistes de ski qui sont comme des filets d’un liquide blanc ruisselant à sa base. Ces pistes appartiennent à huit stations différentes—dont celle d’Alta Badia—reliées entre elles. Ensemble, elles forment la Sella Ronda, un parcours autour des rochers. C’est une boucle de 40 kilomètres — on emprunte un monte-pente, on descend une piste, on emprunte un autre monte-pente, et ainsi de suite, sans jamais reprendre la même piste ni le même monte-pente. Il faut une journée complète pour faire le tour de la Sella Ronda.

Souvent, les skieurs s’en tiennent aux pentes d’Alta Badia. Des pistes pour skieurs débutants et intermédiaires, pour la plupart. Toujours très bien entretenues. Les habitués descendent lentement. Ils prennent le temps de s’arrêter, de bavarder et d’admirer les panoramas grandioses. Ils prennent le temps de siroter un cappuccino. Et ils prennent le temps de savourer un repas de pâtes garnies de fruits de mer fraîchement arrivés par avion de la Méditerranée. 

 

Des rifugios (chalets montagnards) parsèment toutes les stations d’Alta Badia. À l’intérieur, le feu réchauffe les pieds et les vins locaux réchauffent les cœurs.

Pour l’après-ski, il y a aussi le shopping. Alta Badia abrite son lot de galeries, de bars, de restaurants et bien sûr, de boutiques de ski reconnues qui proposent un éventail complet de produits Nordica. Sport Posch (sportposch.com), à Colfosco, en est une. « Je vends des skis et des bottes depuis plus de 40 ans, indique le propriétaire, Gerti Posch, et Nordica est un élément fondamental. Je collabore avec cette marque italienne depuis le début, convaincu que je suis de sa capacité à demeurer au fait des dernières innovations et tendances en ski. »

Posch souligne que la collection automne-hiver 2014-2015 de Nordica vaut le coup d’œil, surtout en raison de l’utilisation novatrice du liège—une matière aux capacités d’adaptation naturelles—dans sa nouvelle gamme NRGY.

« POUR LES FEMMES, IL Y A MIEUX ENCORE, AFFIRME POSCH. LA MARQUE ITALIENNE A INNOVÉ AVEC DE NOMBREUX MODÈLES DE BOTTES POUR FEMMES UTILISANT LE PRIMALOFT, UN MATÉRIAU QUI ARRIVE À GARDER LES PIEDS AU SEC ET AU CHAUD. »

Après avoir couru les boutiques, les skieurs peuvent se rendre sur une terrasse extérieure ou dans un restaurant avec une vue sur les Dolomites qu’on voudrait immortaliser sur une toile. Ainsi va la vie en Italie, après tout : on contemple, on mange et on boit longuement, avec classe et passion. Et on laisse la vitesse aux skieurs de la Coupe du monde. « Tranqui! » (Du calme!), disent-ils. « Buon Appetito! » (Bon appétit!) C’est vrai que la vie est belle.

Lori knowles
View Also
Become a Nordican
and connect with us