L'article a été ajouté au panier

histoire

Un guide pour maintenir vos bottes de ski Nordica en bonne condition, pour la vie

Nous vous félicitons et nous vous remercions d’avoir choisi Nordica! Vos bottes de ski constituent l’élément le plus important de votre équipement. Elles vous relient à vos fixations et vous aident à diriger vos skis avec précision, puissance et finesse. Elles gardent vos pieds au chaud et au sec, leur procurent un grand confort et les protègent des rebords coupants et des conditions climatiques hostiles. Accordez à vos bottes tous les soins et l’attention nécessaires et elles vous laisseront des souvenirs impérissables. Voici la façon dont vous devez procéder.

 

Utilisation et entretien quotidiens

 

   

1. Protégez vos semelles
Vos bottes de ski sont faites pour le ski. Point final. Les semelles, plus particulièrement à la hauteur des orteils et des talons, sont conçues et fabriquées conformément à la norme ISO 5355 afin d’être compatibles avec les fixations de ski. L’usure des semelles à la hauteur des orteils et des talons peut nuire au fonctionnement normal des fixations et compromettre votre sécurité. Toutes les bottes Nordica conçues pour les pistes ou la compétition sont dotées de semelles monoblocs classiques qui transmettent instantanément l’énergie entre vos pieds et vos skis. Les protèges semelles Cat TracksMDamovibles, peuvent prévenir l’usure et la détérioration de vos semelles sur les surfaces rugueuses et abrasives, tout en vous permettant de vous déplacer facilement avec vos bottes de ski. Apportez toujours un sac en plastique refermable pour ranger les protèges semelles Cat TracksMD, car ils seront salissants. Les bottes tout-terrain et performance de Nordica sont dotées d’insertions en plastique et en caoutchouc à la hauteur des orteils et des talons, qui peuvent être remplacées au besoin. Les insertions sont conformes à la norme ISO 5355.

 

2. Des pieds chauds, secs et propres
L’entretien de base des bottes de ski s’apparente à une merveilleuse journée passée sur les pentes : le tout débute et se termine avec des bottes, des chaussettes et des pieds chauds, secs et propres. Les mots clés sont propre et sec.

Amorcez chaque journée de ski avec des pieds propres et secs. La plus grande partie des glandes sudoripares (près de 250 000 glandes) sont situées sur les pieds. La sueur, associée au froid, fera en sorte que vous aurez les pieds froids. Bien que la sueur soit inodore, lorsqu’elle se combine aux bactéries présentes sur les chaussettes ou les pieds sales, elle peut rapidement faire en sorte que vos pieds, vos chaussettes et vos bottes dégagent de mauvaises odeurs. Il vaut donc mieux prévenir que guérir.

Tout comme les bottes, les chaussettes de ski sont conçues pour le ski. NE les portez PAS pour gravir une colline ou pour déneiger votre entrée. Enfilez-les uniquement lorsque vous êtes prêt à chausser vos bottes. Les chaussettes de ski sont offertes en différents poids et épaisseurs et sont fabriquées à partir de laine, de soie ou de fibres synthétiques qui évacuent la sueur de vos pieds afin que ces derniers restent bien au chaud. ÉVITEZ LE COTON, CAR IL RETIENT LA SUEUR. Vous devriez idéalement acheter plusieurs paires de chaussettes de ski identiques à celles que vous portiez lorsque vous avez acheté vos bottes. Le fait d’opter pour des chaussettes plus épaisses peut modifier l’ajustement et le confort de vos bottes. Si vous transpirez beaucoup des pieds, appliquez un produit antisudorifique ou de la poudre de talc avant de mettre vos chaussettes de ski et enfilez une nouvelle paire pendant la pause-repas. Assurez-vous qu’il n’y a aucun pli ou bosse qui pourrait créer des points de pression. Si vous skiez pendant plusieurs jours consécutifs, lavez vos chaussettes chaque jour et laissez-les sécher pendant la nuit. Vous disposerez donc toujours d’une paire de chaussettes fraîche, sèche et propre.

Il n’y a pratiquement rien de pire que de chausser des bottes glaciales au début d’une journée qui aurait autrement été parfaite. Des pieds chauds, propres et secs glissés dans des bottes glaciales produisent de la condensation, ce qui se traduit ensuite par des bottes et des pieds froids et mouillés. Ne laissez JAMAIS vos bottes dans une voiture, sur une véranda ou à l’arrière d’une camionnette, surtout si vous envisagez de les porter le lendemain.

 

 

 

 

 

 

 

3. Le moment d’enfiler vos bottes
Les skieurs peuvent être très méticuleux en ce qui a trait à la façon dont ils enfilent leurs bottes. Certains débutent toujours par le pied gauche, d’autres par le pied droit. Certains les attachent en commençant par le haut, d’autres en commençant par le bas. Les skieurs de la vieille école donnent un coup de talon pour bien enfoncer celui-ci dans l’emboîtage avant de commencer à attacher leurs bottes. Les skieurs de la nouvelle école utilisent les tirants sur la languette ou la partie arrière du chausson pour bien placer leur talon. Peu importe la façon dont vous enfilez vos bottes, avant de commencer à les attacher, ouvrez toujours le collier et assurez-vous que votre pied est bien appuyé, que la languette est bien alignée et que les rabats sont bien en place. Le fait d’attacher les bottes lorsque la languette dépasse des rabats peut l’endommager ainsi que la coquille.

Les boucles les plus importantes sur toute botte de ski sont celles qui poussent la cheville dans l’emboîtage du talon et qui la maintiennent fermement en place (les boucles deux et trois sur les bottes à rabats classiques munies de quatre boucles et la boucle du centre sur les bottes à trois boucles munies d’une languette externe, comme celles de la série Ace de Nordica). Plus vous les attachez promptement, plus vous pourrez rapidement vous concentrer sur l’ajustement.

 

4. L’entretien quotidien des bottes après le ski
À la fin de chaque journée de ski, séchez vos bottes avec une serviette et fermez les boucles avant de ranger vos bottes dans votre sac. Les sacs mouillés et sales peuvent entraîner la formation de moisissures et de mauvaises odeurs. Une fois de retour à la maison, prenez l’habitude de nettoyer et de sécher les chaussons, les semelles et les coquilles de vos bottes avant de ranger celles-ci. Au fil du temps, l’humidité emprisonnée dans vos bottes, combinée à la chaleur, peut entraîner la formation de moisissures et de mauvaises odeurs. Personne ne veut être aux prises avec ce problème.

 

5. L’entretien des chaussons
Après chaque journée de ski, retirez les chaussons et les semelles de vos bottes afin qu’ils puissent sécher convenablement. Voici la façon de procéder :

  • - Détachez la sangle d’ajustement et les boucles et faites pivoter les arcs pour les retirer des crochets.
  • - Tenez l’arrière de la coquille d’une main et saisissez l’arrière du chausson de l’autre.
  • - Poussez doucement la partie supérieure du chausson vers le bout de la botte, jusqu’à ce qu’il sorte de la coquille.
  • - Séchez l’extérieur du chausson avec une serviette, retirez la semelle et laissez-le sécher à l’air.
  • - Abaissez la languette vers l’avant et laissez le chausson sécher à l’air.

Si vous skiez beaucoup, un séchoir pour bottes représente un excellent investissement. Il sèche vos bottes en faisant circuler l’air à l’intérieur de celles-ci, sans avoir recours au chauffage direct. N’utilisez PAS de sèche-cheveux et NE déposez PAS les chaussons ou les semelles à proximité d’une source de chaleur ou directement sur celle-ci. Les bottes Nordica conçues pour les pistes ou la compétition, tout comme les bottes haut de gamme tout-terrain et performance, sont équipées de chaussons en liège, moulés sur mesure pour vos pieds. Le chauffage peut détériorer l’ajustement sur mesure.

 

6. L’entretien des coquilles
Les coquilles et les colliers des bottes de ski sont fabriqués à partir de plastique. Le type de plastique varie en fonction du type de botte. Les bottes Nordica conçues pour les pistes ou la compétition, tout comme les bottes haut de gamme tout-terrain et performance, sont composées de polyuréthane thermoplastique (TPUR), choisi en raison de sa rigidité et de son excellente résilience lorsqu’il est courbé. Les spécialistes en ajustement de bottes de ski adorent le TPUR, car il est très stable et facile à manier. Plus souple et moins contraignant, le polyéther permet d’abaisser le coût de production et le prix de détail. C’est la raison pour laquelle on le retrouve dans la plupart des bottes pour femmes de niveau débutant ou intermédiaire ainsi que dans les bottes pour enfants. Le plastique Triax est encore plus souple et léger; il est facile à manier et est principalement utilisé pour la fabrication des tiges et des colliers des bottes de ski.

En dépit de leur solidité, ces types de plastique peuvent se dégrader lorsqu’ils sont exposés à une source de chaleur directe ou aux rayons ultraviolets. Ne déposez JAMAIS les coquilles à proximité d’une source de chaleur ou directement sur celle-ci, car cela pourrait les faire fondre, modifier leur forme ou fragiliser et effriter le plastique. NE placez PAS vos bottes au plein soleil, car cela pourrait les décolorer et endommager le plastique au fil du temps.

Après chaque journée de ski, essuyez l’intérieur et l’extérieur des colliers et des coquilles. Laissez-les ensuite sécher à l’air ou utilisez un séchoir pour bottes. Si les coquilles de vos bottes sont particulièrement mouillées, par exemple à la suite de la traversée d’un étang, retirez la semelle, ou Zeppa, et vérifiez si la coquille est humide. L’humidité non décelée dans la coquille peut endommager le chausson et entraîner la formation de moisissures et d’odeurs désagréables dans les chaussons et les bottes.

 

7. Le remontage de vos bottes
Une fois que les semelles, les coquilles et les chaussons sont secs, c’est le moment de remonter vos bottes.

  • - Assurez-vous que la coquille est détachée et que les arcs sont retirés des crochets.
  • - Déposez la coquille sur une surface solide (le plancher ou votre cuisse) et, d’une main, tenez-la fermement en place.
  • - En tenant le chausson juste en dessous de la cheville, insérez le bout du chausson dans la coquille et poussez-le doucement vers le fond, aussi loin que se rendra votre main.
  • - Retirez votre main, glissez-la à l’intérieur du chausson et poussez doucement, mais fermement le chausson dans la coquille, jusqu’à ce qu’il soit bien en place.
  • - Utilisez votre main pour vérifier que le chausson est bien positionné dans la coquille et qu’il est prêt à recevoir votre pied.
  • - Entrez la languette complètement à l’intérieur du chausson, de manière à ce qu’elle n’obstrue pas les rabats en plastique situés sur la coquille.
  • - Ouvrez le collier pour vous assurer que tous les composants sont correctement alignés et en place. Le fait d’attacher les bottes lorsque la languette dépasse de la coquille peut endommager la languette et la coquille.
  • - Appliquez une tension suffisante sur les boucles afin qu’elles restent fermées.
  • - Refermez la boucle de serrage.

 

Les soins après la saison de ski

 

1. La préparation de vos bottes pour l’été
À la fin de la saison de ski, nettoyez les coquilles (l’intérieur et l’extérieur) à l’eau chaude et à l’aide d’un détergent doux, comme du détergent à vaisselle liquide. N’utilisez PAS de détergents forts ou de solvants qui pourraient endommager le plastique. Laissez sécher la coquille à l’air. Vous n’êtes pas pressé.

À l’aide d’un chiffon humide, essuyez l’extérieur de chaque chausson et la surface de chaque semelle. Laissez-les sécher à l’air. NE LAVEZ PAS les chaussons Nordica À LA MACHINE OU À LA MAIN et n’utilisez jamais de détergents forts ou de solvants qui pourraient les endommager.

Lorsque tous les composants sont secs, examinez les coquilles, les chaussons, les semelles et les boucles pour vous assurer qu’ils ne comportent aucun signe d’usure et de détérioration. Vérifiez que toutes les boucles fonctionnent correctement et que tous les rivets et vis creuses sont bien serrés et en place. Remplacez ou réparez toute pièce manquante.

 

2. Le rangement des bottes pour l’été
Une fois que vos bottes ont été examinées, déposez-les dans un sac pour bottes propre et sec et rangez-les dans un endroit frais et sec. Évitez de ranger vos bottes dans des lieux (grenier du chalet, garage) propices à la nidification des souris, des tamias rayés ou des spermophiles. 

 

 

 

 

D’autres questions?

1. N’EST-CE PAS UN PEU EXCESSIF?
CE SONT VOS BOTTES. Si vous en prenez l’habitude, vous devriez être en mesure de retirer le chausson et la semelle et de remonter une botte en moins d’une minute, sans compter le temps de séchage. Maintenant, posez-vous la question : « À mes yeux, que vaut une vie remplie de souvenirs de magnifiques journées de ski? »

 

2. QUELLE EST LA DURÉE DE VIE DES BOTTES DE SKI?
D’après la légende, Ingemar Stenmark, le plus grand skieur alpin de l’histoire, avec 86 victoires olympiques et en Coupe du monde, a skié pendant toute sa vie adulte dans les mêmes bottes. À l’inverse, de nombreux skieurs, professionnels ou non, remplacent religieusement leurs bottes chaque année.
En conséquence, quelle devrait être la durée de vie de vos bottes? La réponse dépend en grande partie de vous.
À quelle fréquence faites-vous du ski? Où skiez-vous? Quel est votre poids? Menez-vous la vie dure à votre équipement? La liste est longue… Cela dit, si vous entretenez vos bottes convenablement, vous devriez être en mesure de les porter pendant un bon, ou plutôt un excellent, 150 jours avant que les chaussons commencent à se détériorer, que la flexion commence à s’atténuer et que l’ajustement soit plus difficile. 

 

 

 

Dave Fonda
View Also
Become a Nordican
and connect with us