L'article a été ajouté au panier

histoire

LE PETIT PRODIGE JAPONAIS

RENCONTRE AVEC ISSEI SUZUKI, ESPOIR DE 11 ANS EN COURSE

Bonjour, quel est ton nom et quel âge as-tu?
Je m’appelle Issei Suzuki, j’ai onze ans et je fais de la course en ski alpin.

Tu as quitté le Japon pour l’Europe uniquement pour skier. Pourquoi as-tu fait ce choix inhabituel?
Je veux devenir le skieur alpin le plus rapide du monde. Je veux apprendre des meilleurs compétiteurs du monde en Europe et aussi apprendre des langues, pour être mieux préparé quand j’irai courir en Europe. Mes parents comprennent ma motivation et m’ont envoyé en Europe pendant les vacances d’été.

Comment était la station Les 2 Alpes cet été?
J’y suis resté sept semaines. Au début, j’étais inquiet parce que je ne connaissais personne là-bas, mais tout le monde est très sympathique. À la fin de mon séjour, j’avais tout plein d’amis. Le propriétaire de l’appartement où nous habitions m’a donné une pièce avec une table pour farter les skis. Lauren, qui est propriétaire du club de tennis, m’a donné une veste de tennis et m’a trouvé un partenaire et un entraîneur, alors je me suis beaucoup exercé au tennis pendant mon séjour.

J’ai participé à quatre tournois locaux aux 2 Alpes et je suis reparti avec quatre trophées à la fin de l’été. Ce sont de très beaux souvenirs, qui me rappellent de bons moments. Mais je retiens surtout les amitiés que j’ai développées avec les joueurs de tennis français.

Que peux-tu nous raconter sur ton entraînement? Avec qui t’es-tu entraîné?
Pendant les premières semaines, je me suis joint à l’équipe coréenne. À partir de 5 h 30, nous étions prêts à monter dans la première gondole. L’atmosphère est joyeuse dans l’équipe coréenne, grâce à Kudo san, l’entraîneur. Il venait sur le glacier avec moi même les jours où son équipe était en congé. Les autres entraîneurs coréens étaient aussi très gentils avec moi et m’encourageaient.

Après deux semaines, l’équipe Nakagawa Racing est arrivée du Japon. Je connais l’entraîneur et ses coureurs depuis longtemps. J’ai pu m’entraîner dans une atmosphère très détendue. L’entraîneur m’a emmené à Grenoble pour me faire connaître la culture française. Il a toujours cru en moi et en mon potentiel pour devenir un bon compétiteur. Je l’apprécie beaucoup!

Pendant les trois dernières semaines, je me suis entraîné avec les équipes italiennes. J’ai eu besoin de me fouetter au début. Ils m’ont appris des choses très importantes, en utilisant intentionnellement le minimum d’anglais et de langage corporel, jusqu’à ce que je comprenne totalement.

Un merci tout spécial au préposé aux remontées, Davido, qui me parlait chaque matin. Il parlait à tout le monde comme ça : « Hé! Regardez le petit Japonais… un skieur très rapide! »

 

 

Merci Davido. Grâce à toi, plein de gens m’ont parlé pendant mon séjour!

Et qu’en est-il de tes techniques d’entraînement?
J’ai suivi un programme spécial pour m’améliorer. C’est un découpage progressif en douceur, qu’on amorce avant la porte pour aller chercher la ligne et attaquer la porte suivante. J’ai observé les bons skieurs et je m’y suis exercé par moi-même avec une approche différente. J’ai amélioré mes sensations, mais j’ai clairement constaté sur les séquences vidéo certaines raisons qui faisaient que je n’y arrivais pas.

Depuis quand utilises-tu des skis Nordica et pourquoi les as-tu choisis?
J’ai commencé à utiliser des skis NORDICA l’été dernier. Je suis arrivé du Japon avec cinq paires de trois marques différentes, pour décider laquelle était la meilleure. Les skis NORDICA sont très flexibles, ils mordent bien dans la neige et sont très faciles à manier, donc je crois que je peux skier plus vite avec NORDICA. J’ai très hâte à l’hiver. Je veux skier avec NORDICA!

Que veux-tu devenir quand tu grandiras, quand tu seras un adulte?
Mon objectif pour l’avenir est de devenir un excellent coureur en ski alpin et de remporter le globe de cristal. Je m’intéresse à tout ce qui touche au ski, alors je veux travailler à populariser ce sport. Je veux dessiner des skis qui sont rapides et qui sont beaux, comme les skis NORDICA!

 

Nordica
View Also
Become a Nordican
and connect with us