histoire

Profil d’ambassadeur Nordica : Katia Griffiths

 

« Je n’ai jamais vraiment eu de héros dans mon enfance, déclare la sensation espagnole Katia Griffiths. Je suis inspirée par tous ceux qui rêvent, luttent pour une bonne cause, suivent leur propre voie et restent humbles lorsqu’ils réussissent. Et par ma mère, qui est un modèle de force et de courage. »

Née en Angleterre, Katia a grandi sous le soleil de l’Espagne. Lorsqu’elle avait cinq ans, sa mère l’emmena skier à Andorre et où ce fut le début d’une histoire d’amour : du rang de novice, Katia a progressé pour devenir tour à tour monitrice accréditée, freerideuse d’élite, athlète olympique en slopestyle (demi-lune), mannequin sportif et tout récemment, ambassadrice Nordica.

« J’ai acquis une bonne base étant jeune en faisant un peu de tout, explique-t-elle. Plus tard, j’ai été entraînée par un ancien gymnaste, alors nous faisions de la gymnastique et du trampoline à l’entraînement. »

Lorsqu ’elle était en Nouvelle-Zélande, un ami freerider qui faisait de la compétition a encouragé Katia à participer. « Je me suis classée troisième, ce qui m’a permis de trouver mon premier commanditaire, raconte Katia. Cela m’a motivée à continuer, jusqu’à ce que je passe à la demi-lune. »

« J’ai toujours été attirée par les sauts et l’apprentissage de nouvelles figures, confie Katia. Auparavant, il n’y avait pas beaucoup de filles en compétition, alors je skiais avec les garçons et j’apprenais à leur contact. C’est en regardant des vidéos de Sarah Burke que j’ai été attirée par la compétition. »

C’est d’ailleurs un ami qui a incité Katia à essayer la demi-lune. « Au début, je n’ai pas tellement aimé ça, dit-elle, mais c’était un défi et j’ai persisté. » C’est finalement cette persistance qui a mené Katia jusqu’au circuit de la Coupe du monde et qui lui a permis de réaliser un rêve d’enfance : participer aux Jeux olympiques. À Sochi, Katia est devenue la première skieuse de demi-lune classée aux Olympiques.

Pour Katia, le succès est toujours le résultat de l’apprentissage, du plaisir et de l’équilibre qu’elle trouve entre les deux. 

 

 

« Pendant que je faisais de la compétition en demi-lune, je n’avais pas beaucoup de temps pour le freeride, souligne-t-elle. Il est important d’être sérieux, mais il est bon aussi d’avoir un certain équilibre. Le stress de vouloir de bons résultats et de composer avec les blessures peut être lourd. En prenant du recul, j’ai goûté au plaisir des montagnes et du ski d’une nouvelle façon. Il n’y a rien comme une belle journée de poudreuse avec une bande d’amis. Ce sentiment est vraiment le plus important. »

Aujourd’hui, poursuit Katia, « j’ai la chance d’être soutenue par quelques marques. Je travaille comme mannequin pour d’autres sports et dans le domaine du conditionnement physique, en plus de faire des photoreportages d’aventure. Et dès que j’en ai l’occasion, j’enseigne le ski. »

L’an dernier, l’équipe de freeski de Nordica a fait parvenir à Katia des skis et des bottes à essayer. 

 

 

« Je les ai adorés, affirme-t-elle, et nous collaborons depuis ce temps. » Sa préférence va aux skis Santa Ana 110. « Ce sont les meilleurs skis que j’ai chaussés depuis longtemps, assure-t-elle. Ils sont agréables, légers et stables, et se comportent bien dans toutes les conditions. »

En tant qu’ambassadrice Nordica, Katia aimerait « encourager plus de filles à skier, à être actives et à profiter des montagnes et de la nature. Nordica fait de l’excellent travail avec sa gamme de produits pour femme et elle est déterminée à les développer. C’est formidable de collaborer avec une entreprise qui croit que les femmes ont leur place dans ce sport. »

L’important, conclut Katia, « est de suivre son cœur, de ne pas délaisser le plaisir en chemin et de profiter au maximum de toutes les occasions qui se présentent. Si l’on a la passion nécessaire et que l’on y met les efforts, la réussite viendra. »

 

 

 

« Ce sont les meilleurs skis [Santa Ana 110] que j’ai chaussés
depuis longtemps, assure-t-elle. Ils sont agréables, légers et stables,
et se comportent bien dans toutes les conditions. »

 

Dave Fonda
View Also
"Become a Nordican and connect with us"
abonner à la newsletter